1933 à 1949

1933 : Mise en place d'une ligne d'autocar entre la Gare de l'Etat et Cesson Le Valais exploitée par M. BOULAIRE, garagiste. C'est un autocar Delahaye 8359 qui est affecté à la ligne. 

 

Novembre 1936 : M. BURLOT, entrepreneur de transport à Arras, originaire de Loudéac, adresse au Préfet des Côtes-du-Nord une demande d'autorisation d'établir un service de transport en commun pour la ville de SAINT-BRIEUC. 

M. BURLOT propose d'établir deux lignes :


- ligne n°1 allant de la rue Jules Ferry au Légué
- ligne n°2 allant de l'Eglise de Cesson à la Mare Mêlée.

 

Les deux lignes passeraient au carrefour de la rue du 71ème R.I. et par la rue de la gare.

1937 : La municipalité clarifie ses positions face aux transporteurs en précisant "qu'il parait indispensable de faire assurer le service des transports en commun de la ville par un seul exploitant".

1938 : La ligne Gare / Cesson est reprise par M. RICARD, successeur de M. BOULAIRE.

Le conseil municipal émet le souhait que lui soit attribué un siège au Comité Technique départemental des transports.

1940 : Un comité des transports des Côtes-du-Nord autorise M. BURLOT à effectuer un essai de service d'autobus entre le Pont de Tournant au Légué et les aciéries de Sambre-et-Meuse rue Jules Ferry. Les événements de 1940 viendront empêcher l'essai prévu.

 

1947 : Monsieur Charles Victorien Joseph CHEVALIER, entrepreneur de Transports demeurant à Laval et Monsieur Bernard PLET, sans profession, demeurant à Laval ont formé entre eux une Société à responsabilité limitée au nom de TUCO : Transports Urbains du Centre et de l'Ouest, ayant pour objet l'entreprise et l'exploitation de tous transports publics ou privés, urbains ou interurbains, dans toute l'étendue de la France et à l'Etranger [...]

5 Juin 1947 : M. Bernard PLET, directeur administratif des transports urbains de Laval est reçu par le maire de Saint-Brieuc afin d'étudier les possibilités d'organisation des services. Ce dernier se montre désireux de réaliser une exploitation semblable à celle qui fonctionne à Laval.

Deux lignes principales seraient créées :


- une ligne Nord-Sud partant du pont de Pierre pour aboutir au Pavillon Bleu en face de l'usine Sambre & Meuse,
- une ligne Est-Ouest partant de Cesson pour aboutir aux Villages

Ces deux lignes se croiseraient sur la place du Champ de Mars où serait prévu un abri.


Octobre 1947 : Le conseil municipal est favorable à la création des lignes d'autobus dont l'exploitation, couverte par une simple autorisation des pouvoirs publics serait confiée à une entreprise privée sans aucune subvention.

 

L'exploitation est ainsi remise en exclusivité à la Société des Transports Urbains de Laval pour une période qui ne dépasserait pas 15 ans au détriment des transporteurs locaux, qui n'ont pas su saisir leur chance ou s'accorder ensemble pour prendre en main l'exploitation et ce, malgré une volonté de la municipalité qui leur avait laissé suffisamment de temps pour monter un projet  et ou dès le début, la volonté se portait pour une exploitation géré par des Briochins. 

C'est donc la Compagnie Française de Transports, la C.F.T. (société de Laval) qui exploitera le réseau TUB à partir du 1er mai 1949.

A l'époque, la numérotation des réseaux CFT se fait avec une lettre préfixe, dans l'ordre des créations (A à G) :

A = TUL Laval

B = TUB St-Brieuc

C = TUR Reims

D = TUV Versailles

E = TURo Roanne

F = TUM Montluçon

G = TUC Châlons

Cliquer sur l'image pour visionner la convention 

Un autobus Renault de la compagnie TUL à Laval   © jcgruau.phpnet.org

 

Avril 1949

Le 11 Avril, lors de la séance du conseil municipal, Monsieur le Maire de Saint-Brieuc annonce l'arrivée d'autobus qui commenceront à fonctionner dès le 2 mai. L'inauguration aura lieu le 30 avril.

Extrait du conseil municipal du 11 avril 1949      © archives municipales

30 avril 1949    Naissance et inauguration du réseau TUB

Le réseau des Transports Urbains Briochins est crée avec 4 premières lignes, chacune d'elles divisées en deux sections :

Le point central est situé au Champ de Mars rue Saint-François.

Les lignes fonctionneront du lundi au samedi de 07h00 à 20h00. (Le dimanche occasionnant un surcoût supplémentaire). Les fréquences étaient les suivantes :

Lignes A, B & D : toutes les 30 minutes,

Ligne C : toutes les 30 minutes ou toutes les heures.

Le réseau fonctionnera exactement dans les mêmes conditions que les transports d'autobus à Paris : les arrêts seront fixes mais facultatifs. 

Un projet d'organisation sera établi au Champ de Mars avec l'instauration d'un sens unique d'entrée : côté rue Sainte-Barbe et de sortie : côté place Duguesclin.

La ville mettra à disposition un petit bâtiment sur la place du Champ de Mars où le bureau, le contrôle de l'exploitation, la vente des carnets et abonnements et une salle d'attente pourront être établis.

Bus n°10 en 1949 - Renault R 2065 - Carrosserie Gruau  - Photo : Société Gruau

Le service sera assuré avec 5 petits autobus Renault carrossés par GRUAU de 15 places assises et 12 à 14 places debout. (4 véhicules en service et un véhicule de réserve). Ils seront équipés d'un moteur de 48 ch situé à l'avant fonctionnant à l'essence. Ces autobus seront identiques à ceux qui circulent à Laval.

A Saint-Brieuc, ils seront de couleur rouge avec une bande or, portant l'écusson de la ville et les initiales T.U.B. 

Chaque autobus porte à l'avant et à l'arrière une lettre indiquant la section de ligne desservie et la direction.

Parc en 1949

R 2065 : 5 véhicules

Total : 5 autobus

Côté tarifs, trois modes de paiement seront instaurés.

  1.  Tickets unité remis par le receveur dans l'autobus - tarif : 6.00 Fr (1 ticket par section)

  2.  Carnets de 20 tickets donnant droit à 20% de réduction - tarif : 100 Fr

  3.  Carnet d'abonnement hebdomadaire pour les écoliers ou les travailleurs

Le prix d'un trajet valait à l'époque 12 Fr.

1 ticket de prise en charge en plus du ticket de section sera d'abord délivré à l'usager. C'est à dire que pour une première section, il fallait donner 2 tickets, pour

deux sections, 3 tickets etc...

Le bureau de la société sera installé dans le pavillon central du Champ de Mars où la vente des cartes hebdomadaire se fera uniquement le samedi.

Les véhicules Renault transformés par GRUAU sur leur lieu de fabrication à Laval le 01/05/1949.  © photo : Société Gruau

Lors de l'inauguration le 30 Avril 1949, M. NICOLAS, Maire de Saint-Brieuc à l'époque pris la parole et rappela les diverses difficultés auxquelles il aura fallu faire face pour "mener à bien cette entreprise". 

En effet, les formalités administratives furent très longues et la société T.U.C.O. éprouvera de grosses difficultés pour avoir du matériel car il était difficile d'avoir cinq véhicules d'un coup.

M. plet, directeur de la T.U.C.O. rappellera également que les T.U.B. fonctionneront sans subventions de la ville.

HistoTUB 2015 - 2019  - ©  Tous droits réservés